Comité de jumelage de Melgven
Commission Malicounda

La classe 2

La construction

La municipalité de Melgven, le comité de jumelage et la communauté rurale de Malicounda, suite à plusieurs rencontres lors de voyages en France et au Sénégal, ont décidé, en 2005, de donner une forme concrète aux échanges déjà fructueux. L’éducation, thème central de la réussite individuelle et collective, a été choisie en partie parce que nous voulions prolonger les gros efforts consentis par la communauté : plus de 30 classes construites depuis 3 ans, et aussi parce que les besoins restent énormes.

C’est donc une classe que la municipalité et le comité de jumelage se sont engagés à construire, avec le soutien du conseil général.

Budget = 10000 euros sur deux ans, dont 60% par la commune, 20% par le conseil général et 20% par le comité de jumelage.

Le village de Falock a été choisi par le conseil rural.

Pour l’instant sur le site, pour un besoin de 5 à 6 classes minimum, il y a trois classes abris dont une en réfection. La classe de CI (préCP) se déroule donc dehors, sous l’arbre.

La classe abris est une construction sommaire de branchages entrelacés, qui se dégrade rapidement.

Les instituteurs ne peuvent pas se tenir debout partout et la place étant réduite, la circulation à l’intérieur, et donc le suivi des élèves, est difficile.

Malgré les conditions qui nous apparaissent difficiles, les élèves présents sont toujours très studieux et manifestement heureux d’être là.

Le Village de Falock se situe dans la communauté rurale, à la limite de la ville de M’Bour, non loin de la route de Koalak.

La zone de construction de Falock « extension » n’avait pas d’existence légale. Le conseil rural a décidé de lui donner cette légalité. Le plan d’urbanisation a été réalisé et la construction d’une classe en dur fait partie de la reconnaissance en tant que village officiel. Le choix de ce village a été fait par le conseil rural, mais ce choix amène à ce que notre action se place à la fois sur le plan éducation, mais aussi, pour les habitants, dans un processus de reconnaissance d’une identité propre et d’une intégration à une communauté.

Sur la période de construction, 10 membres du comité de jumelage se sont succédés du 20 octobre au 10 décembre pour mettre en route et suivre le chantier. La construction de la classe, confiée à M. Sombel GUEYE que nous devons remercier pour son efficacité, a commencé très vite après notre arrivée.

Début des travaux début novembre.

La première étape commence toujours par la fabrication des briques sur place.

Les murs sont déjà hauts le 20 novembre…

Nous n’avons pour l’instant que la moitié des fonds nécessaire à cette construction. La deuxième moitié sera disponible en mai 2007, en ce qui concerne la municipalité et le conseil général.

Nous avons encore besoin de vous pour boucler notre part. Nous vous invitons à participer à nos actions, et en particulier : au loto organisé le vendredi 18 mai 2007, dont les bénéfices iront intégralement à la classe.

Vous pouvez bien entendu également nous aider par une adhésion de soutien, et nous serons toujours très heureux de toute participation, même momentanée.

Notre objectif principal reste fondamentalement, la rencontre entre les personnes.

Notre souhait est donc que cette construction serve de point d’appuis pour que tout voyageur melgvinois qui le souhaite puisse rencontrer des habitants de Malicounda.

Un voyage sera proposé à tous, dans ce but : découvrir Malicounda et ses habitants. N’hésitez pas à nous montrer votre intérêt pour un tel projet dès maintenant.

Association du jumelage de melgven - jumelage.melgven[A]free.fr
Administration